Notre programme d’aide

parallax background

Notre programme d’aide


Notre Programme repose sur le modéle minnesota qui utilise une approche biopsychosociale et une approche de la thérapie cognitivo-comportementale. Ce modéle inclus le programme de rétablissment des alcooliques anonymes en (12) douze étapes.

Le modèle de traitement Minnesota est un programme compréhensif et systématique de réhabilitation qui, dans son évolution, a pris la forme d’une approche multidisciplinaire. Le modèle Minnesota affirme que l’alcoolisme peut être identifié sur le plan comportemental (behavior) en termes de patron (pattern) d’usage, de caractéristiques physiologiques, de conséquences nuisibles dans tous les domaines de la vie, créant ce qu’il est naturel d’appeler l’appauvrissement d’adaptation.

L’identification de l’alcoolisme comme entité comportementale ou comme phénomène unitaire appuie le concept de maladie dans lequel on trouve la notion de progression. La maladie est dite primaire, chronique et mortelle si elle n’est pas soignée. À cause des risques élevés d’un retour à la déchéance, le modèle Minnesota croit prudent de soutenir l’abstinence totale de toute substance psychotrope pour toute sa clientèle. S’il y a erreur à faire dans la stratégie de traitement, on préfère errer par abus de prudence que par témérité. Cet élément tient compte du phénomène de dépendance croisée et de la polytoxicomanie.

Enfin, le coup de maître du modèle Minnesota est de reconnaître et de s’ouvrir au principe A.A. du « partage honnête d’une vulnérabilité mutuelle ouvertement reconnue ». Notre approche poursuit deux objectifs à long terme, soit : Acquérir et maintenir l’abstinence totale de toute substance psychotrope; Améliorer son style de vie. Elle poursuit, en outre, six objectifs à court terme pour atteindre les objectifs à long terme, soit : Reconnaître la nature exacte de sa maladie et de ses conséquences; Briser son isolement; Intégrer la spiritualité à son nouveau style de vie; Admettre ses besoins d’aide en comprenant que la maladie ne se guérit pas et qu’il faut concentrer ses énergies pour apprendre à vivre avec elle, d’une manière constructive; Identifier les besoins de changement nécessaire au rétablissement durable; Aider le résident à traduire ces objectifs en action en l’amenant à augmenter son niveau de fonctionnement et à développer un nouveau style de vie.